explo-RATION

mercredi 8 mai 2013

Paprika, épice érotique

| | à VOUS :Cool COMMENTAIRES

Quelle source d'inspiration que cette épice ! La couleur d'abord : ses nuances inspirent la mode et la maquillage depuis toujours (voir la "Palette Paprika"). Et il suffit de regarder des images de cette poudre d'un rouge extraordinairement tonique (en fin d'aticle) pour être propulsé dans un monde plus chaud, plus fort, plus sensuel...

Le nom : il nous met en appétit instantanément, pendant que notre cerveau concocte un kaleïdoscope de rondelles de chorizo, louches de goulash, moitiés d'oeufs farcies "à la diable". La saveur, n'en parlons plus (si, un peu quand même) : douce, piquante, aigre-douce, fruitée, fumée, citronnée... Les cuisines hongroise, espagnole, portugaise, marocaine, américaine, indienne l'utilisent avec bonheur dans les marinades, les sauces, les farces, les salades (excellent émulsifiant, partenaire privilégié du couple huile-vinaigre), les fromages, les potages, les enrobages...

Rigoureusement classé par "grades" sur les marchés occidentaux, le paprika vaut parfois de l'or. Critère basique : plus la couleur est profonde, plus c'est cher. Quant au goût, plus il y a de pulpe plus c'est doux, plus il y a de graines plus ça pique. La source est la même, le piment mûr, rond ou pointu, séché et moulu. Ou bien séché, fumé et moulu (la variante fumée est indispensable à la confection du chorizo et devrait l'être dans celle de la paella, prenez-en de la graine...).

Les "grades" des paprika espagnols et hongrois expriment bien la sensualité de cette épice. Le pimenton (paprika espagnol) peut être dulce, agridulce, picante. En Hongrie, l'épice est classée en six grades, allant de kulonleges ("exquis et délicat") à... eros ("chaud et piquant").
i
  • Le paprika made in Hungary le plus commercialisé est le édesnemes ("douceur noble").
  • L'authentique paprika fumé espagnol est labellisé Pimenton de La Vera (du nom de la région).
  • Le paprika californien est doux avec une subtile saveur citronnée.
  • Parlant de citron, le paprika contient plus de vitamine C que le jus de citron.
  • C'est même au paprika que l'on doit la découverte de la vitamine C, par un Hongrois (évidemment), Albert von Szent-Gyôrgyi, récompensé par le Prix Nobel en 1937.
Pour le plaisir des yeux, quelques nuances de paprika. Faites aussi un détour par notre page "Pallette Paprika".
De gauche à droite et de haut en bas par paires : 1. Paprika sweet de Californie; paprika dulce d'Espagne. 2. Paprika doux de Hongrie; paprika doux fumé d'Espagne. 3. Paprika fumé piquant d'Espagne; paprika eros, ultra-piquant de Hongrie.

0 commentaires:

Votre commentaire est précieux !

Oui ! Vos commentaires sont précieux ! A l'exception des abus de langage et des messages à but publicitaire ou commercial, qui seront automatiquement supprimés.